• Portraits

     

     

     


    RAYMOND O.BARTON

     

    Raymond  O "TUBBY" BARTON (1890-1963) est diplomé de l' UNITED STATES MILITARY ACCADEMY classe 1912. Il participa a la 1ere guerre mondiale en France en tant que commandant d'un bataillon d'infanterie. A la fin du conflit il restera en poste en  Allemagne jusque 1923

    Durant le second conflit, il commande la 4th US Infantry division. Il en sera le commandant lors du débarquement en Juin 1944 à UTAH Beach. Sous ses ordres sa division participera à la libération de Paris mais aussi aux durs combats de la forêt d'HÜRTGEN.

    Sous son impulsion, elle sera également la première à poser le pied en territoire allemand. Suite à des problèmes de santé, il dû quitter son commandement le 27 décembre 1944.

    Il fut un commandant de division énergique, sachant galvaniser ses troupes. Lié d'amitié avec Ernest HEMINGWAY qui fut le principal correspondant de guerre de la division, ce dernier dira au général 

                                    " Vous avez eu une des plus grandes divisions de l'histoire militaire américaine."

     

    Décédé en 1963, il est enterré à Westover Memorial Park à Augusta en Géorgie.

     


    DWIGHT D. EISENHOWER

     


  • Dwight David EISENHOWER est né le 14 octobre 1890 à Deniso,ville du TEXAS, de parents de descendance française issue de la ville de FORBACH et installée aux USA au XVIIIe siécle.

    Intégre WEST POINT en 1911 puis est affecté à SAN ANTONIO. EN 1920, devenu major au camp Meade, il rentre à l' INFANTRY TANK SCHOOL où il rencontre G.S PATTON. Ensuite affecté à Panama, il rejoint  D. Mc ARTHUR à Manille qui est conseiller militaire du gouvernement philippin.

    1939 le voit acquerir son grade de Lt-colonel et prendre en charge l'entraînement des hommes avant d'obtenir son galon de général de brigade. Après Pearl Harbor, il est sous le commandemant de PATTON et se voit diriger le débarquement en Afrique du nord, opération TORCH. Puis il prepare le débarquement en Sicile et en Italie (1942-1943) et se voit attribué sa quatriéme étoile. Il est nommé ensuite chef du commandement suprême de faorces expéditionnaires alliées et organise le débarquement en Normandie.

    La guerre terminée il est nommé commandant supréme des forces de l'OtAN en 1950. Il se présente à la présidence ou il est élu avec 55% des voix en 1953.  Il s'éteint le 28 mars 1969 au Walter Reed Army Hospital de Washington.

     

     


    BERNARD LAW. MONTGOMERY


    Bernard LAW. MONTGOMERY est né le 17 novembre 1887 à LONDRES d'origne anglo-irlandaise et d'un père prêtre.

    En 1914 il participe à la bataille de Mons où son regiment est en partie détruit. La même année il est gravement touché aux poumons d'une balle, il est considéré comme mort. Il se remettra tout de même de sa blessure. Il intégre ensuite la  Kitchener's New Army.

    En 1916 il participe à la bataille de la Somme comme officier d'état major.  A la même période il s'occupe de l'entrainement des hommes et use de la combinaison artillerie/ infanterie qui sauvera pas mal de ses troupes. Il participera a la bataille du chemin des dames et finira le conflit avec le grade de Lieutenant colonel.

    Après avoir retrouvé son grade de capitaine, il participe dés 1920 aux opérations contre l' IRA. En 1927 il se marie avec Elizabeth CARVER qui lui donne un garçon en 1928 prénommé David.

    En 1931 il est definitivement Lieutenant colonel au régiment du Warwickshire et effectue des séjours aux Indes, en Egypte et en Palestine. Son père décéde en 1932 et sa femme en 1937 des suites d'une septicémie.

    En 1939, il est envoyé en Belgique pour les hostilités. Cependant il pense déjà que le conflit ne va pas en leur faveur et entraîne activement ses hommes durant la drôle de guerre. Il dû comme nombres de troupes, refluer sur Dunkerque et le fit avec un grand professionalisme qui evita beaucoup de pertes.

    À son retour, Montgomery éveilla l'hostilité du War office en raison de ses opinions franches au sujet de la gestion de la force expéditionnaire. Relégué au rang de commandant de division, avec une nomination à l'Ordre du bain il fut promu lieutenant-général en juillet 1940. Placé à la tête du 5e corps britannique, il débuta une longue querelle avec le commandant en chef du commandement du sud, Claude AUCHINLECK. En avril 1941, il commanda le 12e corps et en décembre 1941, il renomma le commandement du sud-est en armée du sud-est pour promouvoir l'esprit offensif. Durant cette période, il développa et appliqua ses idées sur ses soldats, avec à son apogée, l'exercice tiger en mai 1942 qui impliqua 100 000 personnes.

    Il est envoyé sur le théatre africain et prend la tete de la VIIIe armée à laquelle il insufle un nouvel élan et redonne un excellent moral à la troupe par des méthodes peu orthodoxes. Il combattra Rommel en organisant son armée sur la supériorité numérique et matériel avant chaque assault. Il reprit au Maréchal allemand tous les territoires perdus et mis à la porte de l'Afrique la célébre AFRIKA Korps.

    De retour en Angleterre après avoir conquis la Sicile (avec PATTON) et commencé la campagne d'Italie, il reprend les plans d'overlord qui ne lui conviennent pas et ajoute un débarquement sur le cotentin ainsi que le largage de divisions aéroportées pour couvrir les flans. Durant la campagne de Normandie on lui reprochera de stagner autour de CAEN et de pas être à la hauteur de la tâche. Cependant le but de ce dernier est de fixer au maximum les troupes allemandes notamment blindées, sur son secteur de manière à laisser le champ libre aux troupes US qui entameront bientôt l'opération Cobra qui verra la jonction des troupes britanniques, polonaises avec les les armées US et la 2e DB française autour de FALAISE.

    Montgomery et Patton auront des divergences sur la continuité des combats chacun voulant le ravitaillement pricipal pour son armée.

    En septembre 1944 il met sur pied le plan Market Garden qui a  pour but de percer sur la Hollande puis de virer sur l'est et de pénetrer sur la Ruhr, région industrielle de l'allemagne. L'opération sera un demi succés puisqu'il permettra en effet une percée mais qui sera stoppée à Arnhem ou la division aéroportée britannique sur place sera quasiment annihilée.

    Lors de l'offensive allemande sur les ardennes, les troupes britanniques ne seront pas directement touchées. Cependant si la percée allemande se concrétise, Montgommery sera coupé du reste des troupes alliées et bloqué sur le nord de la Belgique et Hollande. Il met donc en action son XXXe corps et se porte en reserve avancée ou viendra s'échouer la pointe de l'avance allemande déjà très affaiblie.

    Le Rhin passé, il avancera au nord de l'Allemange avec la prise de  HAMBOURG et ROSTOK ainsi que le Danemark prenant de vitesse l'armée rouge dont il se mefiait dés le début de son entrée en guerre.

    Le 4 mai 1945, à Lünenburg, Montgomery reçut la délégation allemande apportant la capitulation officielle des forces du 3e Reich en Allemagne du nord, au Danemark et en Hollande. L'évènement eut lieu dans une tente sans aucune cérémonie particulière.

    En 1949 sa mère décéde. Il n'ira pas a son enterrement se disant trop occupé !!

    Nommé commandant suprême ou président du comité de l'union des commandants en chef occidentaux, il fut un inspecteur-général efficace et mit en place des exercices utiles mais fut dépassé par la dimension politique de ce mandat. Montgomery devint adjoint au commandant suprême des forces atlantiques en Europe de 1951 à 1958, une fonction qu'il assura aux côtés d'Eisenhower et qui permit de mettre en place l'OTAN. Il prit sa retraite en 1958.

    Il fut l'objet de nombreuses critiques dans les années 60 par ses prises de position contre l'homosexualité et certains discours sur les races. Il critiqua dans ses mémoires nombreux anciens collaborateurs de guerre comme Eisenhower qu'il accusait d'avoir rallongé la guerre d'une année par son incompétence.

    Bernard LAW. MONTGOMERY décédera le 24 mars 1976 à son domicile d'Alton dans l'Hampshire et fut enterré au cimetière de Holy Cross à Binsted après des funérailles nationales à la chapelle Saint-George de Windsor.

     


     

    • GEORGES SMITH PATTON

     

  •  

     

  • Georges Smith PATTON naquit le 11 novembre 1885 d'une famille bourgeoise. Un de ses grand père était un général de l'armée sudiste lors de la guerre de secession.

    Son éducation scolaire lui était faite par ses parents qui lui donnérent goût à la litérature, aux langues ( il apprit le français) et à l'histoire notamment celle de l'Angleterre , de la France et des Etats Unis.

    Il integra WEST POINT et en sortit diplômé en 1909. Athlétique et grand sportif, il participa aux jeux olympiques de 1912 à Stockholm et termina cinquiéme du penthatlon. Il se maria avec Béatrice Banning AYER, elle aussi issue d'une riche  famille. Ils passérent leur voyage de noces en France.

    Affecté à Fort Bliss en 1913 il servit sous les ordre du Gal PERSHING et participa au conflit contre Pancho VILLA en 1916.

    En 1917 à l'entrée en guerre des USA il fait partie de l'AEF(American Expedition Forces) et organise la 1ere brigade d'assault. En septembre 1918 il commande la contre offensive sur SAINT MIHIEL et devient colonel. Il fut blessé et reçu la distinguished service cross. Il redevint commandant suite à une faute. Le 11 novembre 1918 ..il a 33 ans.

    Durant l'entre deux guerres il rédige plusieurs documents sur la nouvelle façon d'user de l'arme blindée. Dans diverses Ecoles militaires il se lie d'amitié avec Omar BRADLEY et EISENHOWER avec qui il partage la passion du jeu de bridge.

    En 1940 il est à fot BENNING et obtient le commandement de la 2e division blindée US avec le grade de général de brigade.

    EN 1941 il est général de division quand les USA entrent en guerre contre le JAPON.

    En 1942 c'est l'opération TORCH, débarquement US en Afrique du nord. Durant cette période commencérent les mésententes entre les alliés US et Britanniques, ces derniers n'appréciant que moyennement l'expressif général américain.

    PATTON met au point avec sa femme, un systéme permettant à ses soldats d'avoir plus régulièrement qu'ailleurs, des nouvelles de leur famille.

    Sur le théâtre africain, le Maroc est rapidement occupé par les troupes de PATTON qui, avec les britanniques mettent fin à la présence allemande outre méditerranée. Puis vint la campagne de Sicile et d'Italie ou la concurence des combats se fit rude entre PATTON et MONTGOMERY.

    Durant la préparation d'overlord, l'état major suprême donna à PATTON le commandement d'une division fantôme basée en face du pas-de-calais. Il fut créer de faux véhicules (chars gonflables, jeeps en contre-plaqué et même un faux écusson) pour faire croire aux allemands que le débarquement se ferait face à Douvres: c'est l'opération FORTITUDE.

    Suite au vrai débarquement les troupes US stagnent dans le cotentin, l'armée allemande opposant une farouche resistance. PATTON arrive alors et commande la 3e armée US. Il perce les lignes allemandes durant l'opération COBRA, sous les ordres de BRADLEY. Il file, faisant son entrée en Bretagne puis repique au Nord Est, entamant une tenaille qui se refermera à FALAISE avec à sa pointe la 2eDB française de LECLERC, sous les ordres de PATTON. Pour l'anecdote, ce dernier, malgré quelques divergences sur la conduite des combats, appréciait LECLERC qui, moins expressif que lui, ne reculait jamais devant l'adversité pour atteindre sa cible. Trait de caractère commun aux deux hommes. PATTON devant l'insistance de LECLERC pour foncer sur PARIS, aida à convaincre EISENHOWER de le laisser faire.

    Durant la bataille des ardennes, la 101st airborne était prise au piège à BASTOGNE sans espoir de secour rapide. EISENHOWER  convoqua PATTON pour lui demander en combien de temps il pouvait faire pivoter toute sa 3e armée pour aider au plus vite les assiégés. L'impetueux général répondit qu'il pouvait etre sur les abords de BASTOGNE en 3 jours !! soit près de 200km à parcourir ! "SOYEZ SERIEUX GEORGES" répondit Eisenhower...3 jours plus tard, les premiers chars de PATTON atteignaient BASTOGNE !!!

    EN 1945, son avancée fulgurante lui permit d'avoir à sa portée la Tchecoslovaquie, avant que l'armée rouge n'y parvienne. EISENHOWER le stoppa...un arrêt diplomatique.

    A la fin des hostilités, on lui retire sa 3e armée suite aux critiques contre l'allié russe et son intention de leur faire la guerre. Il dira " tout au long de cette guerre, on s'est trompé d'ennemi !!"

    Il trouva la mort le 21 décembre 1945 à HEIDELBERG dans un accident de voiture et fut enterré au cimetière US de HAMM , au LUXEMBOURG, où il repose toujours parmi les hommes de la 3e armée.

    Il croyait fortement en la réincarnation et était persuadé d'avoir participé aux guerres antiques (Hannibal) et d'avoir été un général de NAPOLEON.

    PHRASE CELEBRE: " On ne gagne pas la guerre en mourant pour son pays, mais en faisant ce qu'il faut  pour que le salaud d'en face le fasse pour le sien"

     


     

    ERWIN J. ROMMEL


    Erwin Johannes Eugen ROMMEL vit le jour le 15 novemebre 1891 à HEIDENHEIM dans le Würtemberg (empire Allemand), d'un père professeur de mathématiques et de Helen von LUZ fille du chef du gouvernement du Würtemberg.

    Le jeune Rommel s'interesse déjà à la carrière militaire et est passionné par l'histoire au détriment des autres matières. Grandissant il change d'établissement où la discipline y est plus strictdes , ce qui lui pose des problèmes d'adaptation, étant un tant soit peu rebelle. Mais à l'âge de 13 ans, il travaille d'arrache pied dans toutes les matières, tombant, un an plus tard, sous le charme de l'aviation dans laquelle il voit son avenir. Mais son père s'y opposant, il entre dans l'armée en 1910.

    Il intégre le 124e régiment d'infanterie dans lequel il est remarqué pour ses qualités physiques et manoeuvrières.

    Un instructeur dira de lui " Il est fait pour commander et mener la troupe au combat". En 1911 il entre à l'école militaire de Dantzig et obtient des notes supérieures à la moyenne, meilleures en pratique qu'en théorie.

    En 1912 il est sous-lieutenant et retourne au 124e où ses congénères le trouvent austère, ne consommant ni alcool ni cigarettes, se préoccupant uniquement d'écrire à sa fiancée Lucie et de ses entraînement. L'année suivante il rencontre Walburga STEMMER de qui il tombe amoureux ayant même une enfant, Gertrud PAN. Là encore, les parents d'Erwin seront un obstacle à leur mariage. Il épousera donc Lucie Maria MOLLIN avec qui il aura un garçon, Manfred, en 1928.

    Début 1914, il est provisoirement affecté au 49e régiment d'artillerie pour y apprendre les manoeuvres de cette arme, qui l'interesse beaucoup. A la mi-année il retourne au 124e et commande une section.

    1914 est les début du premier conflit mondial; Rommel est le 1e août envoyé sur le front ouest où le 22 il est aux prises avec une unité française. cette dernière se replie sur MUSSY-LA-VILLE. Accompagné de 3 de ses soldats il par en reconnaissance sur le village où il surprend une vingtaine de soldats français en "pause café"; ne se posant que peu de question, il engage le combat à 4 conre 20. Il met la moitié du groupe hors de combat et fait fuir les autres, après un dernier duel l'opposant à un soldat français, qu'il emporte. continuant sur sa lancée, avec sa section, il fait prisonnier une cinquantaine de français qui se rendent.

    Le 24 septembre il est blessé pour la première fois en Argonne alors qu'il se bat avec trois soldats adverses. Cela lui vaudra la croix de fer de 2e classe en janvier 1915. La fin du même mois lui améne la croix de fer de 1ere classe après avoir pris avec ses hommes 4 fortins et repris une position perdue comptabilisant 10 pertes allemandes.

    Tout le long du conflit il parcourera les théâtres d'opérations ouest, est et sud (renfort sur le front autrichien contre les italiens) toujours à la pointe des attaques. Il recevra la médaille pour le mérite.

    En 1918 il est officier d'etat major en france quand l'armistice le surprend. Comme d'autres il se sent trahi.

    En 1919 il est capitaine et prend le commandement d'une garnison de securité intérieure à Stuttgart, formée de soldats révolutionnaires, qu'il met au pas.

    A la mise en place de la république de Weimar, il est heureux de l'arrivée du vieux HINDENBURG en qui il voit le renouveau de l'armée allemande. En 1933, ce dernier nomme A. HITLER comme chancelier. Rommel perçoit celui-ci comme un patriote, et en 1935 est satisfait quand le chancelier promulgue une loi visant à rendre l'armée allemande la plus puissante d'europe, portant le développement de l'armement , restituant le service obligatoire et augmentant le nombre de divisions.

    leur première rencontre a lieu la même année lors d'un défilé, lorsque un officier SS ordonne qu'une unité SS passe en tête sur le régient de ROMMEL. Ce-dernier lui répond que cela est anormal et qu'il ne l'entend pas de cette oreille. Convoqué par Himmler, il obtient que son régiment passe devant la SS. Impressionné par la personnalité de ROMMEL, HITLER se fait dédicacer l'ouvrage du futur maréchal "l'infanterie attaque".

    Erwin ROMMEL reste neutre dans l'opposition qui existe entre les nazi et l'armée. Il se voit confier l'entrainement des troupes et celui des jeunesses hitlériennes obtenant le grade lieutenant-colonel. Il participera à l'invasion des sudétes.

    Il assurera quelques temps la protection du Führer ce qui lui permettra d'étudier le personnage trouvant qu'il agit principalement d'instinc, très développé, plus que de raison.

    En 1938 il est général après l'annexion de la Tchécoslovaquie. Mai 1940, Rommel commande la 7e panzer division et après la traversée des ardennes belges fait feu à la 1ere division légère de cavalerie française, la forçant au repli. usant de sa témérité et de son endurance, il foncera n'attendant pas l'infanterie malgré les ordres. Il atteindra rapidement Abbeville  après avoir pris Cambrais et Arras non sans avoir subit de sérieuses contre-attaques françaises qu'il enraye avec quelques difficultés, enveloppant rapidement les armées alliées engagées dans le Nord.

    Durant les opérations il engage pour la première fois les fameux canons de 88 DCA (Flack) comme arme antichar, les canons standards de la wehrmacht à sa disposition  n'etant pas assez puissants pour lutter contre les blindés alliés.

    Le 11 juin 1940 Rommel est à St valerie-en-Caux, le 15..à Cherbourg où il capture 30 000 hommes après 3 jours de combats. Le 24 junla 7e Panzer est à Bordeaux. L'armistice suivra.

    Théâtre africain 

    En février 1941, après les déconvenues italiennes,  Hitler envoie Rommel (5e division légère et la 15 Pz division ) pour les aider à se sortir victorieux des combats les opposant aux anglais. Ce contingent sera la fameuse AFRIKA KORPS. Placé sous commandement italien, Rommel et ses hommes reprennent l'initiative en afrique du nord, reprenant la totalité du terrain perdu ar les italiens, repoussant les britanniques jusqu'en Egypte que le maréchal allemand souhaite attaquer sans perdre de temps. Cependant désire prendre Tobrouk, grosse garnison anglaise. La totalité de la 15PZ Div n'etant pas encore sur place, il n'y aura que quelques combats sporadiques. Dans le même temps Rommel repousse deux offensives anglaises venues d'Egypte. En novembre 1941 il evite l'opération d'un commando anglais chargé de le tuer dans son QG. Le commando repéré sera anéanti. Rommel était en Italie..

    En 1942 suite au manque de reserves et pour ne pas subir de défaite, il léve le siége de tobrouk et fait face à diverses offensives GB. Il anéanti même une division compléte se heurtant tout de même à la 1ere brigade française libre.

    Il tombe malade en Aout 1942 et est obligé de rentrer en Allemagne; Au même moment le commandement anglais change et passe au genéral Montgommery. Rommel tente cependant de reprendre l'avantage et se replie plus à l'ouest malgré le débarquement US au Maroc et en Algérie. I lance donc une offensive sur les troupes US suprieures en nombre mais inexpérimentées et leur inflige une sérieuse défaite à KASSERINE.Malgré quelques autres victoires sur les britanniques et la bonne conduite des soldats allemand et italiens, le front s'effondre faute de reserve. Rommel quitte l'afrique le 9 mars 1943 non sans fustiger les instances nazies.

    Normandie 1944

    A son retour d'afrique, après une hospitalisation suite au séjour outre méditerranéen, il prend le commandement de la défense des côtes ouest de la France (Normandie, pas de Calais, Bretagne..) en réorganisant la construction du Mur de l'atlantique et pose son QG au château de la LA ROCHE GUYON, actuel val d'oise (Château vu dans le film Le jour le plus long) . Il est persuadé que toute la réussite de cette défense se jouera sur les plages, contrairement à son supérieur, le maréchal VON RUNDSTEDT qui préfère laisser pénétrer les alliés puis de lancer une vaste offensive dans les terres, les coupant du ravitaiilement cotier. Aussi, Rommel créé lui même des piéges comme des pieux herissés dans les champs reliés entre eux de barbelés (aperges de rommel), destinés à empêcher un largage de paracutistes. Cependant le GQG allemand supposant que le débarquement aura lieu dans le-pas-calais, Rommel devenu maréchal, n'obtiendra pas les divisions de panzers qu'il espére placer sur les côtes normandes.

    Au mois de juillet, il échappe une nouvelle fois de peu à la mort quand un avion allié mitraille sa voiture alors qu'il parcourt le front. Il est cependant gravement blessé et retourne en Allemagne.

    La fin du maréchal ROMMEL

    Le 2 à juillet 1944, Le colonel Claus Schenk von Stauffenberg, pose un bombe au Qg d'Hitler à RASTENBURG, pour mettre fin au conflit et organiser la rédition de l'allemagne avec les anglo-américains. Le Führer, sort de l'attentat légèrement blessé. Aussitôt une rapide enquête est dilligentée et plusieur conjurés tombent dans les mains de la gestapo. L'enquête révéle qu'Erwin ROMMEL participa indirectement à l'organisation du coup d'état. Le 14 octobre 1944, deux envoyés d'Hitler sont chargés de renconter ROMMEL chez lui à herrlingen, lui ordonnant de la part du chef de l'allemagne de se suicider ou de passer devant le tribunal du peuple, déshonorant sa famille. Rommel avertit sa famille, que d'ici un quart d'heure il ne serait plus. Il parti avec les deux émissaires d'Hitler, en voiture. Sur le chemin ils s'arrêtent. Rommel s'éloigna  et avala une capsule de cyanure.

    Il reçu des des funérailles nationales le 18 octobre 1944 à Ulm.

     

    Erwin ROMMEL ne fut jamais vraiment nazi dans ses convictions . Le régime lui permit néanmoins d'avoir une carrière militaire hors norme. Il ira jusqu'à ne pas vouloir de salut nazi dans son entourage ni de drapeau à la croix gammée lors de son installation à la Roche-Guyon

     


     

    PHILIPPE DE HAUTECLOCQUE "LECLERC"

     

    Philippe Marie François de HAUTECLOCQUE est né le 22 novembre 1902 à Belloy Saint Léonard (somme). Fils du comte Adrien de Hautecloque est issu de la noblesse picarde.

    Il entre  à Saint Cyr en 1922 et en sort en 1924 comme major de cavalerie. Il intègre alors l'année suivante l'école de cavalerie de Saumur et en sort à nouveau major. Il épouse ensuite Thérése de Gargan et auront 6 enfants.

    Il obtient son premier poste à Tréves (en Allemagne) toujours sous occupation française suite au traité de Versailles) au  5e régiment de cuirassé. Puis 1 an après au 8e spahi au maroc. En 1929 il obtient le commandement du 38e Goum après avoir participé à la guerre du RIF.

    Dés 1931, il devient instructeur à Saint Cyr. Un accident de cheval lui vaudra une fracture de la jambe. C'est la raison pour laquelle il devra marcher avec une canne le reste de son existence.

    Après avoir obtenu le grade de capitaine en 1934, il entre à l'école de guerre et en sort major de sa promotion en 1939. Puis vient le début des hostilités.

    On retrouve le capitaine de Hautecloque à l'état major de la 4e division d'infanterie française. Il combat en Belgique et à Lille où il est fait prisonnier. Il parvient à s'évader et rejoint les lignes françaises pour reprendre le combat.

    Le 15 juin, il est blessé à la tête et continue le combat avant d'être à nouveau prisonnier. Le 17 juin il s'évade de nouveau et rejoint sa femme en gironde en traversant la France en vélo. Il décide de continuer le combat et tente de se rendre en grande Bretagne. Il y parvient via le Portugal, non sans avoir été brièvement arrêté en Espagne.

    A Londres, il rencontre le Général  DE GAULLE qui  reconnaissant ses capacités de commandement, lui donne pour mission de rallier l'Afrique Equatoriale Française à la FRANCE LIBRE.

    Pour éviter les représailles allemandes contre sa famille, il prends comme pseudonyme "François LECLERC", nom des plus communs dans sa région d'origine.

    Début Août 1940 il se rend au Cameroun et accompagné de 22 hommes, il parvient à convaincre les fidèles de Vichy de rallier la France libre. Toute l'AEF se joint à DE GAULLE sauf le Gabon. Grâce à son sens de persuasion, c'est chose faite fin août 1940.

    Confirmé comme colonel par DE GAULLE, LECLERC s'entoure d'hommes tels que le capitaine MASSU et forme une colonne armée qui effectuera de nombreux raides à travers le désert et attaquera notamment les garnisons italiennes dont il s'emparera (KOUFFRA, fervrier 1941 avec 1 canon et 300 hommes !). C'est là qu'il prêtera le serment de ne déposer les armes que lorsque le drapeau tricolore flottera de nouveau au somme de la cathédrale de Strasbourg. 

    Il participe à la prise de Tunis avec les alliés en 1943. Nommé Général, son armée est ré-équipée avec du materiel américain. Cantonnée en Angleterre, la division Leclerc, dite 2e DB (division blindée), débaque sur Utah beach, à saint Martin de Varreville, le 1er Août 1944. Rattachée à la 3e armée de PATTON, sa division se trouve parfois le fer de lance de celle-ci et libére notamment Alençon, non sans avoir participé à la fermeture de la poche de Falaise.

    caractère fonceur, il parvient à arracher  au commandement américain, l'autorisation de foncer sur Paris, ce qui n'était pas dans les plans d'origine. Ainsi le 25 Août 1944 il entre dans la capitale et obtient la rédition de la garnison allemande commandée par le Gal VON CHOLTITZ.

    les combats continuent et la 2e DB après avoir combattu dans la poche de Royan se retouve dans l'Est de la France et libère Strasbourg. Lors d'une prse d'arme exceptionnelle sur la parvis de la cathédrale, il déclarera que le serment passé plus de 3 ans auparavant, a été tenu !!!  sa division s'avancera profondément dans terre du IIIe reich. Point d'orgue de ses combat,  la division capturera le "nid d'aigle" d'Adolf HITLER à Berchtesgaden en Bavière.

    21 juin 1945, il quitte ses fonctions à la tête de sa division et rejoint le corps expéditionnaire français en extrème orient. Il signera au nom de la France, la capitulation du Japon, le 2 septembre 1945, à bord du cuirassé américain USS MISSOURI.

    Il parviendra à rétablir la souveraineté française en indochine, après la proclamation d'indépendance d'HO CHI MINH le 26 mars 1946.

    En novembre 1947, lors d'une tournée d'inspection en Afrique du nord, son avion s'écrase lors d'une tempête de sable proche du djebel AÏSSA. Il semblerait que le pilote soit descendu trop bas et ait percuté la voir ferrée, ne laissant aucun survivant. Toutefois, une controverse sur un complot britannique visant à faire disparaître LECLERC sur fond de guerre secrête du FEZZAN pour le pétrôle, fait son apparition. Cependant rien n'a jamais étayé cette version.