• JUIN 2009

     

     Cette année de nouveau nous sommes présents sur les terres normandes pour un périple de dix jours. Bien entendu les commémorations du 65e anniversaire du jour-j n'y sont pas étrangères.

     Nous avons rendez-vous cette année chez un de nos membres pour nous diriger ensuite sur Hiesville, comme il se doit, pour monter notre campement. Aussi, Dom (Bull) prend la route en jeep, de l'oise suivit de Davy (popeye) avec son véhicule, en assistance. Partis dimanche 31 mai à 6h15 du matin ils seront à Caen à 10h15, rejoints par Vince, puis direction Gillou. Là-bas, nous retrouvons une partie de l'équipe car Laurent nous rejoint le mardi ainsi qu Tof puis Olive le 6 au matin.

     Nous avons le plaisir d'accueillir Philippe qui a fait le trajet de Bastogne avec son dodge, par la route. Un sacé courage pour une sacrée balade !

     Nous voici donc sur le camp de Hiesville où nous nous mettons au travail pour monter les tentes. Pas moins de trois small et une pyramidale ainsi qu'un filet de camouflage tendu sur 8 mats ou seront entreposées caisses de rations, de munitions...et le mât des couleurs !

     

      Au programme, un circuit sur les pas de la 4th US ID en direction de Cherbourg, un circuit en ssecteur anglais, les cérémonies du 6 juin, une reconstitution de la jonction sur le pont de Pouppeville avec les paras de la Belgian Friendly et les gars de la 4th des Lions de Carentan.

       MARDI: départ de bon pied  pour un circuit en jeep (2) sur les traces de la 4th US ID qui prenait la direction de Cherbourg pour prendre possession de ce port important.  Nous avons la chance de faire ce superbe trajet par un temps magnifique. Nous longeons la côte via Saint Marcouf. Le temps d'admirer les paysages et déjà nous arriovons à BARFLEUR. Ce petit port authentique fut aussi un lieu de decgargement de matériel pour les alliés. Si paisible aujourd'hui, nous n'imaginons qu'avec peine le tumulte des allers et venues des nombreux véhicules. Petite parenthése, BARFLEUR fut aussi le lieu d'embarquement de Guillaume le conquérant lorsque ce lui-ci prit la mer pour envahir...l'Angleterre...destin d'un port.

             Petit passage à GATTEVILLE-LE-PHARE, dans un décors tout aussi idyllique. Non loin nous nous rendons sur un complexe fortifié allemand, donc certains bunker sont aujourd'hui habités. L'un se remarque par le nombre d'impacts qu'il présente. Ces derniers montrent nettement que les tirs parvenaient de l'intérieur des terres.

             La suite de notre périple nous ménera à LA PERNELLE. Un relief formidable qui servit de lieu d'observation pour les allemands amis aussi un promontoire où la wehrmacht installaun radar de haute capacité, ainsi qu'une batterie d'artillerie. Bien entendu les alliès en eurent vent et bombardèrent les lieux.  Le radar endommagé, les canons un peu en retraits continuèrent leur oeuvre durant l'avance américaine.

     le dôme mettalique, base du radar.

     Le retour se fera toujours dans l'admiration de ces espaces qui furent témoins des combats et des vicissitudes de la guerre. Une journée magnifique , toute en jeep !

      MERCREDI: Au cours de cette journée, nous nous rendons en secteur britannique (Gold, Sword, juno) jusque sur la batterie HILLMAN, où nous passerons la nuit dans nos tentes individuelles.(US) Mais auparavant, petite visite au Pegasus bridge et son superbe musée. Nous y verrons un planeur HORSA à l'échelle 1 !!!

     

     Visite des plus interessantes à la batterie de Merville Franceville. En effet nous pourrons admirer un extraodinnaire C47 nommé "SNAFU" (Situation Normal: All Fucked Up). Cet avion effectua la même mission que les centaines d'autres  C47 dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 en larguant des paras du 501 PIR 101st AD! Il participa à d'autres opérations "market garden" larguant cette fois ci des paras de la 82nd AD, puis effectuera de nombreuses opérations de réapprovisionnement.  Vendu à la Tchecoslovaquie à la fin de la guerre, il oeuvrera dans une compagnie aérienne jusqu'en 1973 où il sera de nouveau vendu, à l'armée yougoslave, cette fois. Lors de la guerre qui fera rage dans ces régions dans les années 90, il sera mitraillé au sol et mis hors d'usage.

     En 2007 une association met tout en oeuvre pour sauver le bel oiseau destiné à la ferraille. Chose faite, l'association Merville-Dakota restaure l'appareil, histoire vivante (Site officiel du C47).

     Nous avons eu la chance de voir ce superbe avion et mieux...d'y monter ! merci à ces personnes à qui nous devons d'avoir sauvé un tel monument !

     

     

    Lolo aux commandes...           ... Bruno et Marco à l'interieur.

     La visite a continué par un tour complet du site et de ses nombreux blockhaus. L'un d'eux a la particularité de présenter un spectacle son et lumière en son intérieur. Il s'agit d'une représentation de la prise de la batterie par les forces aéroportées britanniques, 6e division para. Spectacle très réel, nous ne saurions que vous recommander de vous y rendre.

     Nous terminons la journée par une repas au restaurant et nous nous istallons ensuite sur le site de la batterie HILLMAN pour y dormir.

     sur la batterie HILLMAN

     

    JEUDI: Ce jour était organisé, en compagnie des Lions de Carentan et de la Belgian Friendly, une reconstitutuion de la jonction des éléments débarqués et parachutés au pont de pouppeville (rappel: la première jonction officielle des forces débarquées sur Utah, 4th US  ID et des unités parachutées 101st et 82nd, eut lieu au niveau du pont de POUPPEVILLE le 6 juin aux alentours de 11h00).

     Nos amis belges avaient le rôle des paras tandis que les lions de carentan et nous mêmes avions celui de la 4th. Nous concernant nous n'en étions pas à la première reconstitution de ce fait, puisque déjà fait avec le groupe hollandais TRIPLE A.

     Le temps était là encore, au beau fixe! les conditions météorologiques présentes, nous avons été tout de même considérablement génés par un passage inhabituel de véhicules civils. ( dû au 65e? ) Cependant chacun a joué son rôle et soulignons la qualité du matériel présenté par les trois clubs présents. Merci à tous

    CEREMONIES

    Chaque année nous participons aux commémorations aux monuments de la colombières, PRATT(cf ancedote figthing falcon) et Angoville au plain (cf sories juin précédentes). Cette fois encore nous répondons présents. Cependant tout à la différence des années précédentes, nous sommes affectés par les décés de Mr GAYMARD et Denis PARSON qui habituellemnt présents. De plus notre ami Robert WRIGHT vétéran de la 101st également n'a pu pu faire le déplacement. 

     

    Angoville au Plain

     Il nous a été donné l'occasion de participer à la cérémonie faite en l'honneur des hommes de l'US NAVY ayant participés au débarquement le jour-J. Une très belle cérémonie et un très beau monument que chacun peut admirer sur la gauche du musée situé sur Utah beach.

     

     Chaque sortie réalisée en Normandie nous donne l'occasion d'aller nous reccueillir au cimetière de Colleville. Là encore nous ne manquerons pas à notre devoir et nous nous rendrons sur place pour déposer quelques fleurs sur les tombes que nous parrainons. Le cimetière est encore en effeverscence des festivités du 65e anniversaire et de la venue des chefs d'état.

     Après une balade des plus agréables, nous nous offrons un petit resto et regagnons le camp.

     La fin de notre séjour approchant, notre médic se transforme alors en aumonier et organise une messe de fortune. L'autel est placé sur le capot d'une jeep tandis que marco s'habille. Des caisses et autres jerrycans sont placés pour que chacun puisse participer à la cérémonie. Là encore un grand moment d'émotion au rendez-vous. merci à Marco.

     

     La journée se termine par le  démontage d'une partie du camp en vue d'un départ prévu..au lendemain.

     Le 9 juin est arrivé! le camp est démonté. Chacun se dit au revoir après avoir chargé les véhicules. Puis nous prenons la route qui aménera chaque membre dans son foyer. Une fois d eplus il nous faudra attendre un an pour se retrouver et remonter le camp pour une semaine. Un ane... tellement long et tellement rapide. Enattendant il nous faut déjà travailler aux sorties que nous allons faire d'ici là !

       ALBUM