• JUIN 2008

       Une année de plus s'est écoulée et nous rapproche un peu plus des cérémonies du 65e anniversaire du jour-J !!!

       Nous voici donc le 2 juin 2008, de retour sur notre terrain où le campement sera mis en place. Comme à notre habitude, le rendez vous est sur la place de Sainte mère Eglise pour prendre la température ambiante, non celle de la météo mais plutôt des festivités.

      Nous constatons qu'il y a très peu de préparation pour le moment. De plus la météo n'est pas avec nous. Il fait frais et gris. C'est alors que nous mangeons, qu'une pluie diluvienne s'abat sur le bourg ! Des torrents d'eau dévalent les toitures et les rues. Le téléphone sonne, Marco et Bébert sont arrivés et se trouvent à l'opposé de la place!! Aussitôt dit, nous traversons ladite place pour les retrouver. Quelle joie, malgré ce temps.!!

      Bien vite l'interrogation quant à la possibilité de monter le campement sous ce déluge occupe la discussion. Aussi, nous nous rendons sur le terrain.

      Sur place, les nuages se dispersent et le soleil fait son apparition. Il en sera ainsi tout au long du séjour. La question ne se pose plus et nous en profitons pour monter les premières tentes: 2 small et une pyramidale. Nous en aurons une dernière, la small du Lieut, à installer, dés son arrivée, qui aura lieu assez tard dans la journée puisqu'il arrivera, ainsi que Gillou et Lolo, en jeep !! n'oublions pas nos cousins belges du 502nd qui arriveront un peu plus tard, Pascal et Michel avec 2 small et un auvent de plus !! (sans oublier la 3e jeep)

    notre camp, dont le mât aux couleurs, fabriqué par notre médic.

      Durant le séjour, beaucoup d'émotion; Nous retrouvons notre ami Robert WRIGHT, vétéran Medic para du 501PIR de la 101st AD qui fait le déplacement de floride, chaque année. Nous aurons, la chance extraordinnaire de rencontrer un vétéran de la 4th US ID, au musée d'Utah beach. Jack PORT était au 12th régiment d'infanterie. C'est un homme très gentil qui n'a en aucun cas hésité a entamer la conversation avec  notre groupe. Jack est un des rares soldats de cette unité à venir aux commémorations du mois de juin. Nous avons passé un bon moment avec lui ainsi que ses accompagnants, l'un, du pays et qui a vécu la bataille de normandie comme civil, le second accompagnateur qui a eu la bonté de nous jouer le traducteur. Merci à eux pour le temps passé à nos côtés. Rendez vous est pris pour nous retrouver l'année prochaine, date primordiale s'il en est.

     

    Jack PORT 4th US ID 12th IR.

     

     Nous aurons l'extrème honneur de monter au clocher de Sainte Marie du Mont, une surprise de notre président !!

                   

      Côté reconstitution, les autorités ont accentué la surveillance et les restrictions vis à vis du materiel militaire, y compris neutralisé, et ce, la faute à quelques agités irrespectueux de l'année dernière. Cependant, nous ferons un court métrage en compagnie d'un excellent groupe de beach battalion.

     

     une vue de la 4th US ID, du beach battalion et du War reporter du magazine "YANK"

       Cette année a vu la concrétisation d'un projet sur lequel nous travaillions depuis maintenant presque deux ans: la pose d'une plaque commémorant la première jonction des troupes débarquées avec celles aéroportées. ce monument relate l'endroit où se retrouvèrent les premiers éléments de la 4th division d'infanterie US et ceux de la 101st airborne division, à savoir le pont de Pouppeville, jonction effectuée aux alentours de 11h00 le matin du 6 juin 1944.  Cette plaque est visible à l'entrée de la réserve aux oiseaux, à l'est de la plage d'Utah beach en direction de Pouppeville, à environ 300 métres du pont. Un grand merci à la commune de Sainte Marie du Mont et à l'administration du littoral pour nous avoir permis de mener à bien cette démarche du souvenir.

    Jour de la pose de la plaque.

     

        Le séjour est ponctué de repas entre amis ( merci à Thérése, Véro et Jean) au cours desquels l'ambiance sera des plus chaleureuse, accompagnée de Marco, notre médic-orchestre, qui poussera la chansonnette avec Bob. Que du bonheur.!!

     Bob, Gillou et Lolo.

     Bien entendu, il n'est pas de période du 6 juin sans les diverses commémorations, objectif principal. Chaque année nous commémorons la mémoire du général PRATT, commandant en second de la 101st airborne qui trouva la mort à bord du planeur qui le transportait (cf "Anecdote, Fighting falcon ou la mort d'un général") en normandie la nuit du 6 juin.

     Angoville-au-plain. Cette petite bourgade fait également l'objet d'une manifestation du souvenir dans laquelle est directement lié notre ami et vétéran Robert E.WRIGHT. En effet, de sa qualité de médic durant les faits, il transforma l'église du village en centre de secours dans laquelle lui et son camarade Kenneth MOORE soignèrent et sauvèrent la vie de nombreux combattants et civils. Cette  année, Bob était en compagnie d'un second vétéran qui débarqua à Omaha beach (Bloody Omaha)puis intégra la 82nd airborne division. Une cérémonie indescriptible!! Celle ci fut marquée par la présence d'un musicien de l'armée américaine actuelle qui joua à la trompette l'hymene des USA et la Marseillaise. C'est à ce moment précis que l'émotion fut la plus forte, la plus poignante: sans crier gare, la totalité des civils présents à la cérémonie se mit à chanter en choeur notre hymne national! Un moment formidable. Là encore, merci à toutes et à tous. 

     

       Vint ensuite la cérémonie au château de la Colombières, à Hiesville. L'édifice servit dés la journée du 6 juin, d'hôpital divisionnaire ( le 1er). Tout avait été planifié en ce sens. Les chirurgiens et leur matériel, débarqués par planeurs opérérent durant plusieurs jours et nuit sans discontinuer et sans relève. Le trafic fut tel qu'un sens de circulation avait été établit par la "Military Police", en sens unique.

     Normandy Memory Club au monument de la Colombière.

          Nous ne saurions faire l'impasse sur un moment plein d'émoi dont nous fûmes à la fois témoins et acteurs. En effet, un soir, le fils de Robert WRIGHT vient nous voir, seul, alors que nous sommes reunis au camp. Nous n'avons pu nous empêcher de constater qu'il tenait en mains, un drapeau américain, plié avec précaution. Nous l'accueillons chaleureusement, puis il nous explique sa venue avec ce fameux drapeau.

        "Ce drapeau n'est pas un drapeau quelconque. Il a été donné à son père,par un sénateur américain, pour les services rendus à la nation américaine et aux populations des pays libérées  pendant son périple sur le théâtre européen."

        Cependant notre surprise est encore plus grande quand il nous apprend que ce drapeau flottait sur le capitole américain !!!!!

     

    Le Capitole américain (sorte d'équivalence de notre assemblée nationale)

            En vient donc l'objet même de la visite:  Hisser le drapeau du Capitole sur notre mât aux couleurs, pour son père, notre Bob!!  C'est avec joie que nous acceptons bien entendu !

          C'est donc le lendemain soir, lors de  la soirée barbecue de Jean, que nous décidons de hisser les couleurs, Bob étant des notres.

          Sans organiser une cérémonie particulière, nous faisons en sorte que ce moment soit solennel. Aussi, Bob, son fils, sa fille et toutes les personnes présentes, se regroupent tandis que nous mêmes, nous mettons en place. Le Lt Vince et  "Doc" Marco ont la mission de hisser ce symbole des Etats-Unis d'Amérique, symbole, pour ceux qui l'ont oublié, de ces hommes fauchés dans leur jeunesse, pour notre liberté*.

    * (sans oublier les belligérants de tous les pays alliés et les resistants)

          Au garde-à-vous, nous contemplons dans le soleil couchant, le coeur serré, le drapeau qui semble lentement monter vers les cieux, comme pour rejoindre l'âme de ceux qui sont tombés pour lui.

      

    Le drapeau qui flottait sur le congrés américain à Washington D.C.

     

          Et comme à chacune de nos sorties sur cette région pleine d'histoire, nous ne manquons pas d'aller fleurir la Louis CARTER Jr, soldat de la 4th division d'infanterie US.  

           Dés à présent, il nous faut préparer l'année 2009 et.. LE 65e ANNIVERSAIRE DE CE JOUR QUI, COMME CHACUN SAIT, FUT POUR BEAUCOUP, LE JOUR LE PLUS LONG !!!

    Bien à vous..l'équipe du NORMANDY MEMORY CLUB

                    

      ALBUM

      LIVRE D'OR

     

     

     

     

     

    ne