• Historique de la 4th Inf. Div

     

    4th INFANTRY DIVISION U.S

     

                   SURNOM : Ivy Division (Division du Lierre).

    EMBLEME : Sur un fond vert, quatre feuilles de lierre disposées en croix, orientées vers le Nord, le Sud, l’Est et l’Ouest, les tiges sortant du cercle (ces feuilles évoquent le numéro de la division, la prononciation du mot i-vy suggérant le chiffre romain IV).

     

    COMPOSITION : 8th, 12th, 22nd Infantry Regiments, 29th 42nd et 44th Self-Propelled Field Artillery Battalions, 20th Field Artillery Battalion.

     

                  COMMANDANT : Major Général Raymond O. BARTON 06/06/1944.

     

              HISTORIQUE :

     

    La 4th Infantry Division a été mise sur pieds au camp Greene sous les ordres du Major Général George H. Cameron en 1917. Elle débarque en France le 5 juin 1918 mais elle subit ses premières pertes dès le 23 mai 1918 lorsque le bateau qui la transporte, le Maldovia est torpillé par un sous-marin allemand (56 morts).

    En France, la division participe aux offensives de l’Aisne-Marne, de Saint-Mihiel et de Meuse-Argonne. Elle reste en occupation en Allemagne pendant 6 mois puis est rapatriée aux Etats-Unis où elle est démobilisée.

     

    La 4th Infantry Division est réactivée au Fort Benning (Géorgie) le 1er juin 1940 et commence son entraînement. Le 15 novembre 1941, elle est transférée au Camp Gordon (Géorgie) où elle passe sous le contrôle de la 2nd Army. En avril 1943, elle est déplacé au Fort Dix (New-Jersey) où elle continue de s’entraîner jusqu’en septembre 1943, date à laquelle elle est envoyée au Camp Jackson en Floride pour participer à des exercices amphibies. En décembre 1943, elle est affectée au Fort Jackson (Caroline du Sud) puis est transférée en Grande-Bretagne (janvier 1944).

    Elle poursuit son entraînement dans le Devon afin d’être prête pour le débarquement, participant notamment à des exercices amphibies.

     

    A la veille du 6 juin 1944, elle compte 18 000 hommes. Rattachée au VII Corps, elle doit débarquer en trois vagues successives sur Utah-Beach.

     

    De 6h40 à 6h50, le 8th régimental Combat Team (RCT) débarque le premier sur Utah Beach. Parmi les premiers hommes débarqués se trouve le commandant en second de la division, le Brigadier Général Théodor ROOSEVELT. A 10h00, la seconde vague (22nd RCT) a débarqué. Elle est suivie à partir de midi par la troisième vague (12th RCT).

    Ces forces nettoient les abords de la plage et commencent à s’enfoncer dans les terres. En soirée, le 8th RCT atteint Turqueville. Les pertes de la division au cours de cette première journée de combat sont faibles (197 hommes).

     

    Le 7 juin 1944, la progression se poursuit. Une partie de la division fait sa jonction avec la 82nd  Airborne Division à Sainte Mère Eglise tandis que l’autre remonte vers le nord en direction des batteries de Saint-Marcouf. Le soir, ces éléments sont bloqués devant Saint-Marcouf et Azeville et subissent une contre attaque. Le 8 juin, la division combat au nord de Saint mère Eglise et ne progresse pas devant Azeville et Saint-Marcouf. Le 9 juin, le 22th RCT obtient la reddition d’Azeville puis se dirigent dans la direction de Montebourg. Le 10 juin, 12th RCT est contre-attaqué et se replie à l’Est de Saint-Floxel. Le 22nd RCT atteint le Sud d’Ozeville, jusqu’au 15 juin 1944, la division s’oppose aux éléments des 709 et 243 Infanterie Divisionen sur la route de Montebourg.

     

    Le 18 juin 1944, la division participe avec le VII corps (dont elle constitue l’aile droite) à l’offensive vers Cherbourg. Le 19 juin, les 8th et 12th Infantry Regiments attaquent dans le secteur de Montebourg, puis la division poursuit son avancé vers Rufosse, Le Theil et le Hameau Mouchel.

     

    Le 21 juin, elle coupe la route Cherbourg-Saint Pierre Eglise à l’Ouest de Gonneville et progresse jusqu’à la Saire. Le lendemain, elle se dirige vers Cherbourg mais rencontre de fortes résistances dans le secteur de Digosville. Le 23 juin elle progresse peu. Le 24 juin, le 12th RCT parvient à Tourlaville à l’Est de Cherbourg. Le 27 juin 1944, après la rédition de Cherbourg, elle achève le nettoyage des abords de la ville (aéroport de Maupertus) et du Cap Lévy. Le 28 juin, elle capture les derniers éléments allemands retranchés sur la ligne de défense OSTECK, faisant 990 prisonniers. Du 6 au 30 juin 1944, la 4ème Infantry Division déplore la perte de 5 452 hommes, tués, blessés ou disparus.

     

    Les 6 et 7 juillet 1944, lors de l’offensive du VII Corps vers Périers, deux régiments de la division, le 8th et le 12th RCT interviennent dans le secteur de la 83rd DI US afin de débloquer cette dernière mais ils échouent et subissent de lourdes pertes (600 hommes le 7 juillet).

     

    A partir du 25 juillet 1944, la division, flanquée sur la droite de la 9th DI US et à sa gauche par la 30th DI US, participe à l’opération COBRA toujours avec le VII Corps. Le premier jour de l’attaque, elle établit un front au Nord-Est de la Chapelle en Juger. Le 26 juillet à l’aube, elle s’empare de la Chapelle en Juger. Le 31 juillet 1944, elle reprend sa progression avec le Combat Command B de la  3rd Amoured Division. Le 1er Août, elle capture Villedieu-Les-Poêles puis est retirée du front. Cependant, le 7 août, le 12th RCT est envoyé en renfort dans les lignes de la 30th DI US pour faire face à une contre-attaque allemande dans le secteur de Mortain (opération LUTTICH).

    Jusqu’au 12 août, il mène de très durs combats dans cette région.

     

    Après une période de repos, la division est attachée au V Corps le 23 août 1944, elle contribue à la libération de Paris. Elle poursuit son avance jusqu’en Belgique.

    Le 11 septembre 1944, elle commence à franchir le Westwall. En octobre 1944, elle commence sa progression en Allemagne puis combat dans la forêt de Hurtgen (décembre 1944). Lors de la contre-offensive des Ardennes, la division combat dans le secteur de Dickweiler et Ostweiler en Luxembourg et contribue à stopper l’avance allemande. Le 18 janvier 1945, elle reprend son avance et franchit la rivière Sauer.

    Elle s’empare ensuite de Fuhren et Vianden avant de traverser la Prum (9 février 1945).

    Avec la 11th Amoured Division, elle traverse la Kyll au début du mois de mars 1945.

    Une Task force s’empare ensuite des villes de Adenau et de Reifferscheid.

    La division se dirige alors vers le cœur du Reich où elle se trouve lorsque que l’armistice est signé. Elle est rapatriée peu après aux Etats-Unis.

     

    Constamment engagée depuis le 6 juin 1944, la division a perdu 21 550 hommes en presque un an de combats.

     

    Un membre de la 4ème DI US a été décoré (à titre posthume) de la médaille d’honneur du congrès pendant la bataille de Normandie : le Brigadier Général Théodor ROOSEVELT, commandant en second de la division, mort le 12 juillet 1944.

    Le 8th Infantry Regiment, première unité américaine à être engagée en Normandie, a par ailleurs reçu une citation pour son rôle le 6 juin 1944.

    Des citations ont aussi été attribuées au 22nd Infantry Regiment pour son action du 26 juillet au 1er août 1944 et au 3rd Bataillon du même régiment pour son action du 6 au 9 juin 1944.


  • Commentaires

    1
    Arthur233
    Mardi 8 Mars à 11:52

    Je vous remercie pour cette information. Je l'ai utilisé pour aider un membre de la famille de l'un des soldats tombés. Beaucoup de gens me remercient pour l’information, mais il est vous qui mérite les remerciements. 

    https://www.reddit.com/r/france/comments/44v8va/je_suis_un_américain_et_je_besoin_de_votre_aide/

      • NORMANDYMEMORYCLUB
        Mercredi 16 Mars à 10:18

        Bonjour, Merci pour votre message. Content de voir que notre travail puisse aider les familles de vétérans, c'est tout le but de notre démarche associative depuis 13 ans maintenant. N'hésitez pas à prendre contact avec nous pour toutes informations,

        ce sera avec plaisir. A bientôt

        Je vous communique mon adresse mail perso, se sera plus facile pour communiquer : vinceleveque@wanadoo.fr

        A bientôt

        NMC

         

    2
    Trek
    Dimanche 9 Octobre à 16:14

    Merci pour votre partage de vos recherches. Comme beaucoup, je suis en contact avec un proche parent d'un soldat décédé le 22 juin 1944 vers Cherbourg. 

    Cordialement,

    Cyrille

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :